Accueil / Page précédente / J8-V - Le muscle pour aller plus loin

J8-V - Le muscle pour aller plus loin

Diffusé le jeudi 5 novembre 2020

Il est maintenant bien établi que la BPCO est associée à une dysfonction des muscles locomoteurs, en particulier du quadriceps. Sur le plan des performances, on constate une force musculaire maximale diminuée d'environ 30%, une fatigabilité augmentée et une endurance diminuée. Au niveau structurel, il existe une diminution de la surface de section musculaire, de la proportion de fibres de type I oxydatives, ainsi que de la densité capillaire. Enfin, sur le plan biochimique, la capacité enzymatique oxydative du muscle est diminuée. L'origine de cette dysfonction musculaire est multifactorielle, l'inactivité physique étant une cause fréquemment évoquée. Toutefois, si l'entraînement à l'effort améliore la fonction musculaire, la correction de ces anomalies n'est que partielle pour la masse et la capacité oxydative musculaires. Quel est l'intérêt d'explorer la fonction musculaire avant un stage et de réhabilitation respiratoire et quels sont les apports des études in vitro ou du modèle de réanimation pour comprendre ces adaptations et leurs éventuelles corrections ?
Modérateur : Frédéric Costes (Clermont-Ferrand)
> Le muscle est-il réellement exploré en réhabilitation respiratoire ? - Didier Saey (Québec)
> Effets de la réhabilitation respiratoire sur le muscle : quels apports de la recherche fondamentale ? - Pascal Pomiès (Montpellier)
> Dysfonction musculaire induite par la réanimation : quelle place pour la réhabilitation ? - Stefan Matécki (Montpellier)